Militaire : réorientation vers une nouvelle vie professionnelle

Recruter un militaire est sûrement avantageux pour un futur employeur compte tenu de ses nombreuses qualités. Mais pour l’intéressé, le fait de quitter l’armée pour un reclassement se prépare.

 

Pour ce faire, certains militaires qui se sont engagés plus de 4 ans peuvent solliciter un « accompagnement » pour les orienter dans ce parcours de reconversion.

 

Premier pas : la préparation

 

Afin de le guider et accélérer le processus de recherche d’emploi dans cette voie à plusieurs phases, il est primordial pour le militaire de se préparer au moins 1 an à 18 mois avant son départ de l’armée, une période d’analyse approfondie, de réflexion et de préparation. L’intéressé peut ensuite solliciter l’accompagnement d’une agence de reconversion professionnelle telle que « Défense Mobilité », pour la suite de la démarche.

 

L’établissement d’un projet professionnel

 

« Défense Mobilité » est un service ministériel dépendant de la direction des ressources humaines du ministère des armées.

 

Selon son profil et compte tenu de ses compétences, le conseiller « Défense Mobilité » aidera l’ancien militaire dans l’identification du projet professionnel, un choix qui doit être bien étudié et qui doit obligatoirement correspondre à son savoir-faire.

Cette phase est très déterminante, car tout le reste repose sur ce choix.

 

Une fois le projet validé, et pour parfaire sa prochaine candidature, il sera sûrement indispensable pour le militaire de suivre quelques formations professionnelles et de faire le point sur son parcours afin d’améliorer davantage son background vers un éventuel emploi civil.

 

Il faut aussi se renseigner au maximum sur le secteur, connaître à fond l’entreprise en question et surtout, prendre le temps de créer un carnet d’adresses professionnelles pour augmenter les chances tout en élargissant sa cible.

 

La phase finale

 

Pour finaliser sa démarche, il ne faut rien négliger, car il est important de faire la différence parmi les nombreux postulants. Il est donc nécessaire de tout remettre en question afin de ne rien oublier.

 

Le conseiller peut encore assurer un suivi pour les dernières mises au point, comme par exemple pour la mise à jour du CV, et ce afin d’avoir la garantie de passer un entretien d’embauche. Dans un même temps, l’entretien doit aussi être préalablement bien préparé. Et bien entendu, il peut également accompagner le candidat pour la mise en ligne de sa candidature sur les sites de recrutement.

 

Le voilà enfin prêt pour un nouveau métier !

0 Reviews

Write a Review

Related Posts

LEAVE A COMMENT

Make sure you enter the(*) required information where indicated. HTML code is not allowed

Theme Settings